Couper les céréales (Ou devenir plus imperméable à l'intérieur)

Rafikiblog-2018-1-6.jpg

Ça va peut-être sonner weird, mais la digestion, c'est un peu comme se frotter de la bouffe sur la peau jusqu'à ce que ça devienne de la marde.

Je m'explique.

La nourriture que vous mangez n'est jamais "dans votre corps". Que ça soit des céréales, un steak, ou les deux. Elle ne fait que parcourir un long tube humide.

La job de ce tube-là, c'est d'absorber.

Donc, quand vous mangez un repas, disons un burger, votre système digestif le broie, en absorbe une partie, et recrache "ce qui reste"...

giphy.gif

Plus précisément, votre burger se fait briser par des mouvements musculaires (mastication, mouvements gastriques, etc.), des enzymes (salive, acide gastrique, bile, etc.) et des bactéries, pour ensuite se faire absorber par votre corps sous forme de très, très, trèèèès petits morceaux.

C'est un système pas pire compliqué dans son ensemble, mais dans le cadre de la semaine sans céréale, on va surtout explorer la partie absorbante de votre tube digestif: les intestins.

Votre tube absorbant

Votre paroi intestinal, c'est un peu comme une peau d'intérieur.

Une peau hyper fragile, couverte de bactéries, et très absorbante, mais un genre de peau quand même.

Autrement dit, c'est une barrière qui sépare votre corps d'un environnement.

Quand on parle de votre peau (votre barrière externe), sa job, c'est de vous protéger de tous les dangers qui se trouvent potentiellement dans votre environnement extérieur. Ça peut être le soleil, la température, la pluie, la neige, les bactéries, les virus, les objets, les animaux, les autres humains, l'air...

Tou-te.

C'est une barrière qui laisse pas passer beaucoup de choses.

 http://vita.ee/en/teenus/dermatology/the-construction-and-function-of-the-skin/

http://vita.ee/en/teenus/dermatology/the-construction-and-function-of-the-skin/

Quand on parle de votre paroi intestinale (votre barrière interne), sa job, c'est de vous protéger de tout ce que vous décidez de mettre dans votre yeule.

C'est une barrière qui doit laisser passer beaucoup de choses... Mais pas trop... Pis pas n'importe quoi.

Parce qu'avant d'avoir accès à des épiceries, on devait trouver notre nourriture dans notre environnement. Pis vu qu'on aimait bin explorer pis changer d'environnement, ça nous arrivait de manger des choses totalement nouvelles et potentiellement hyper nourrissantes... Ou turbo dangereuses.

FUN FACT: La paroi de votre intestin est constituée d'une seule couche de cellules. Si on prenait cette couche de cellules-là et qu'on la dépliait sur le sol, elle occuperait 40 m², soit la taille d'un petit studio... Un petit studio avec un plancher qui pue.

 http://www.cours-pharmacie.com/anatomie/le-systeme-digestif.html

http://www.cours-pharmacie.com/anatomie/le-systeme-digestif.html

Évidemment, votre corps assume que vous n'allez pas essayer de manger tout ce qui se trouve dans votre environnement extérieur...

En tout cas, pas passé l'âge de deux ans...

giphy (1).gif
giphy (2).gif

Mais il reste sur ses gardes, juste au cas où.

Parce que, dans vie, tu veux pas être troooop facile, surtout au niveau de ton absorption intestinale.

Heureusement, la partie supérieure de votre système digestif (de la bouche à l'estomac) est bin pleine de moyens de défenses pour détruire le méchant, genre de l'acide pis des enzymes.

Parce que votre intestin, c'est carrément l'endroit le plus fragile de votre corps. C'est une immense porte vers votre vrai intérieur.

Si quelque chose de méchant réussi à survivre aux premières étapes de votre digestion et à passer à travers votre fine paroi intestinale...

Vous êtes dans marde.

giphy (3).gif

"Avoir l'intestin fuyant"

Vous avez peut-être déjà entendu le terme "Leaky Gut" ou "avoir l'intestin fuyant".

Et bin, c'est justement associé à la paroi de votre intestin qui commence à laisser passer les choses qui devraient rester dans votre tube humide. C'est quand des morceaux microscopiques de votre repas, de la bouillie de burger partiellement digérée, se glissent entre les cellules de votre paroi intestinale pour entrer dans votre corps.

Et ça arrive pour plein de raisons.

C'est d'ailleurs pourquoi 70% de votre système immunitaire est concentré autour de votre système digestif. C'est la dernière ligne de défense. Après ça, le méchant peut aller n'importe où dans votre corps par le biais de votre système sanguin et/ou lymphatique.

Quand votre système immunitaire combat les intrus (tout ce qui ne devrait pas être dans votre corps), ça créer de l'inflammation...

Et l'inflammation dans le corps, c'est pas mal lié à toutes les maladies chroniques.

Donc, quand le méchant passe à travers votre paroi intestinale, votre intestin est considéré comme "fuyant".

Bon.

JE DOIS AVOUER QUE JE N'AIME PAS DU TOUT LE TERME "LEAKY GUT".

Parce qu'il est utilisé par plusieurs personnes comme un diagnostic, alors que c'est un mécanisme plutôt fréquent... On pourrait même dire normal.

En fait, ça stimulerait même votre système immunitaire. Un peu comme l'effet de l'activité physique sur vos muscles.

Le vrai problème, c'est quand votre intestin laisse passer trop de choses, et que ça fait faire de l'overtime à votre système immunitaire.

C'est comme les fuites d'air dans une maison, c'est impossible d'en avoir zéro. Par contre, si le système de chauffage fonctionne dans le tapis 24/7, même quand il fait 15 degrés Celsius dehors... y'a définitivement un problème.

giphy (4).gif

Donc, la vrai question ne devrait pas être: Est-ce que j'ai un estomac fuyant?

Ou encore: "Comment est-ce que je peux arrêter toutes mes fuites intestinales?"

Mais plutôt: "Quels aspects de mon alimentation affectent la perméabilité de ma paroi intestinale?"

Se faire attaquer par des graines

"Je suis peut-être vraiment immature, mais ça me fait rire à chaque fois que je lis le titre de cette section-là" - Vince qui révise l'article

Comme on l'a vu avec le café, les moyens de défense d'une plante sont quand même très limités.

Quand tu peux pas bouger et/ou mordre et/ou griffer et/ou tirer du gun... Faut que tu sois créatif si tu veux te protéger.

Et bin pour repousser les prédateurs, la majorité des plantes utilisent la chimie.

giphy (5).gif

Si t'es une une plante, ton but ultime, c'est de créer d'autres plantes. C'est de générer des graines pis de leur donner le plus de chances possible de survivre.

Ça implique deux choses: une dose massive de nutriments, et des moyens de défenses.

Avec ça, tes bébés sont équipés pour veiller tard. Ils ont tout ce qu'il faut pour nourrir les premières étapes de leur croissance, et repousser les prédateurs.

Pis c'est là qu'un humain arrive avec un petit creux, pis qu'il commence à manger tes bébés. #classichomosapiens

Parce qu'un humain ça tue pour manger, pis des bébés plantes, c'est facile à attraper, pis c'est full nutritif.

La famille des bébés plantes inclut les graines, mais aussi les céréales, les noix, les légumineuses, les pois, et les fruits (tout ce qui contient des graines)... Bref, c'est une grande famille.

Mais les plantes, c'est pas des connes.

Et elles vont essayer de limiter la consommation de leur bébé en les infusant de substances chimiques qui vont affecter la digestion des animaux. Plus ça marche, moins les bébés se font manger, et plus la génétique de la plante survie.

Pour contrer ça, les prédateurs vont développer des mécanismes chimiques pour contrer le "poison" des bébés plantes. Plus ça marche, plus c'est facile pour le prédateur de se nourrir, plus il est en mesure de faire des bébés aussi, et plus la génétique de l'humain survie.

C'est la gueeeerre.

Malgré tout , on retrouve des traces de bébés plantes partout dans notre diète d'homo sapiens.

Je sais pas si on a gagné la guerre, mais on se débrouille.

Suffit de regarder la page couverture du guide alimentaire canadien pour le réaliser:

FUN FACT: Dans son livre Sapiens, Yuval Noah Harari soulève l'hypothèse selon laquelle l'humain se serait fait domestiquer par le blé. C'est un excellent livre by the way.

À chaque plante son poison. Dans certain cas (tomate, légumineuse, aubergine), on va parler de lectines. C'est des protéines qui se lient aux molécules de glucides et qui gossent votre système immunitaire, votre intestin, et votre digestion.

Pour la plupart des gens, c'est (pratiquement) inoffensif. En fait, on a diminué l'intensité de ces poisons-là à grands coups de sélection artificielle.

En plus, vous pouvez drastiquement réduire la quantité de lectines dans les bébés plantes que vous mangez en les faisant chauffer, germer, ou fermenter.

FUN FACT: Manger des haricots rouge crus, ça peut vous tuer. Même chose si vous mangez un concombre sauvage.

Malgré tout, comme pour la caféine, chaque humain a une tolérance différente face aux lectines.

Appelons ça votre sensibilité au poison de bébé plante.

La caféine... Les lectines... C'est simplement deux exemples parmi tant d'autres.

C'est des moyens de défense.

Ce qui nous amène à parler du blé et de son gluten.

L'impact du gluten sur la perméabilité de votre paroi intestinale

Le gluten est composé de deux protéines soluble dans l'eau: la gliadine et la gluténine.

C'est deux protéines-là donnent sa texture à votre mie de pain.

L'affaire, c'est que quand le gluten arrive dans un état un peu trop intact dans votre intestin, la gliadine se met à intéragir avec votre paroi intestinale.

Plus précisément avec la zonuline, une molécule en charge de la perméabilité de vos intestins, et la gardienne des jonctions serrées.

Je sais, ça commence à faire beaucoup de mots weird, mais c'est relativement simple:

Une jonction serrée, c'est l'espace entre les cellules de votre paroi intestinale. Votre paroi étant composée d'une seule couche de cellules, vous comprendrez que c'est important de garder cet espace-là pas mal tiiiight.

Donc la zonuline, c'est un peu comme le douanier qui est en charge de laisser passer (ou non) des choses dans votre corps par le biais de la douane (les jonctions serrées).

Le problème c'est que quand votre douanier rencontre de la gliadine, il fait juste ouvrir la douane, pendant genre 20 minutes...

Parce que why not.

giphy (6).gif

Et ça, ça arrive chez tous les humains.

Donc le gluten augmente la perméabilité de l'intestin de tous les humains.

Mais chaque humain a une sensibilité différente... C'est pas noir ou blanc... C'est un groooosse zone grise.

Ou plutôt une belle zone brune.

Mais ultimement, le blé essaye juste de vous empêcher de manger ses bébés.

Ok mais est-ce que je dois couper le gluten?

Noui.

La première étape, C'EST DE NE PAS CAPOTER.

Parce que chaque individu a une sensibilité différente à la gliadine, comme pour la caféine et les lectines.

Pour la majorité des gens, à court terme, les symptômes ne sont pas vraiment visibles.

En fait, c'est très probable que votre système immunitaire soit en mesure de gérer le peu de méchant que la gliadine laisse entrer dans votre corps.

Évidemment, plus votre système immunitaire est en forme, plus il a de la facilité à faire face à ce qui entre.

BONUS: Si votre blé est entier, et qu'il n'est pas accompagné de plein de crap (comme dans un beigne), il peut être bon pour la santé.

Le gluten devient un ennemi particulièrement pas fin quand vous avez certains gênes, qui vous prédisposent à développer la maladie cœliaque.

La Maladie Coeliaque

Le nom vient du fait que quand un médecin voit la paroi intestinale d'une personne qui a développé la maladie cœliaque,

Il crie: OH CO-ELISSE!

C'est une blague.

Mais c'est quand même une maladie qui fait que votre intestin ressemble à ça:

 https://medivizor.com/blog/2016/10/19/celiac-disease/

https://medivizor.com/blog/2016/10/19/celiac-disease/

C'est un peu comme une hyper sensibilité au gluten à travers laquelle votre système immunitaire commence à dé-co-elisser votre paroi intestinale.

L'affaire, c'est que ça peut vous prendre du temps avant de développer les symptômes. Vous avez peut-être une prédisposition sans le savoir...

C'est une maladie qui affecterait 1% de la population, mais selon certaines statistiques, les cas seraient de plus en plus nombreux... Ce qui a du sens parce que notre diète contient de plus en plus d'aliments transformés et de blé, ce qui accélère la dégradation de la paroi intestinale chez les personnes concernées.

Ceci étant dit, si un professionnel de la santé vous a diagnostiqué la maladie cœliaque dans le passé, vous avez déjà tourné la page sur le gluten.

C'est chill.

Si ça vous inquiète, vous avez trois options:

  • Couper le gluten
  • Vous faire tester
  • Ne rien faire

Si vous savez que vous n'avez pas la maladie cœliaque, mais que vous vous sentez vraiment mieux sans blé...

Ça peut indiquer:

  • Une sensibilité au gluten (pas co-elissement sensible, juste très sensible)
  • Un système immunitaire faible (le problème peut venir d'ailleurs et être alimenté par la gliadine)
  • Un effet nocebo (c'est le contraire d'un placebo)

Dans tous les cas, une diète sans gluten serait associée à une diminution de l'inflammation dans le corps.

FUN FACT: Plein de gens célèbres, comme le joueur de tennis Novak Djokovic, sont des gros fans d'une diète sans gluten sans toutefois être coeliaques. Djokovic va même jusqu'à dire que ça l'a sauvé.

giphy (7).gif

Donc, pour répondre à votre question:

  • Si vous avez la maladie coeliaque, vous devez vivre sans gluten.
  • Si vous avez une alimentation saine (avec des fibres pis toute), vous pouvez très bien vivre sans gluten.
  • Si vous êtes très peu sensible au gluten, que votre système immunitaire est top shape, et que vous gardez un oeil sur la source du gluten que vous consommez, c'est chill.

Finalement, décider de couper le gluten, c'est comme décider de manger vegan, c'est loin d'impliquer que vous avez une bonne alimentation.

Je le sais parce que j'ai été vegan pendant un an, et que ça m'a permis de rencontrer beaucoup de vegan pas en santé en cours de route.

J'étais même personnellement moins en santé qu'en ce moment. Mais bon, y'a aussi des avantages à une diète sans viande. On s'en reparle pendant la semaine sans viande.

Couper quelque chose de votre diète, ça n'augmente pas la qualité des autres choses que vous mangez.

Couper les céréales

C'est bin beau tout ça, mais est ce que ça vaut vraiment la peine de couper toutes les céréales?

Les trois seules autres raisons de diminuer sa consommation de céréales (selon moi) seraient les suivantes:

Diminuer le transformé

Au lieu de se concentrer sur le gluten, on devrait se concentrer sur les produits transformés.

De nos jours, on peut trouver des versions sans gluten de toute. C'est devenu du marketing.

Certaines épiceries ont même des rangés complètes de produits sans gluten...

Mais la plupart du temps, les produits en question ont une liste d'ingrédients longue comme le bras...

Lapid_photo_of_gluten_free_products.jpg

Si vous voulez drastiquement améliorer votre santé, diminuez le transformé, pas le gluten.

Entre nous deux, un tarte aux pommes sans gluten, ça reste une tarte aux pommes.

Une pomme, c'est mieux.

BONUS: c'est sans gluten.

Diminuer les pesticides

Vous avez peut-être déjà entendu parlé de Monsanto. C'est une compagnie qui fabrique un pesticide qui s'appelle Roundup.

En gros, c'est un pesticide qui tue toute... Sauf ce qui a été génétiquement modifié pour survivre.

Donc ça extermine tout ce qui n'a pas un gène bien précis.

En modifiant génétiquement certaines graines, comme les graines de céréales, Monsanto peut vous assurer que le Roundup va tuer TOUT CE QU'IL Y A DANS VOTRE CHAMPS, sauf les graines modifiées.

Évidemment, ils vous vendent les graines chaque année (la technologie étant considérée comme propriété intellectuelle) et le pesticide qui va avec.

Dans un sens, c'est génial.

W76HqI.gif

Dans le sens complètement opposé, c'est diabolique.

Parce qu'une partie de l'agent actif du pesticide, le glyphosate, se retrouve inévitablement dans votre assiette.

Je vous rappelle que c'est quelque chose qui tue toute. Donc ça peut endommager votre système digestif et votre microbiote.

Et ça, vous voulez pas ça.

Si vous décidez de garder les céréales dans votre diète, assurez-vous qu'elles soient biologique, et donc sans glyphosate.

Tsé la chocolatine qui vous fait de l'oeil sur le comptoir de votre coffee shop préféré... Bin faudrait demander au barista si elle est bio, parce que c'est peut-être pas une gâterie qui vaut la peine.

Même chose pour votre tarte au pomme sans gluten.

En fait, vous pouvez très bien décider de dire non à ces deux affaires-là, et de juste diminuer le sucre.

Diminuer le sucre

Les effets du sucre sur le cerveau et sur la masse adipeuse (vos poignées d'amour) sont maintenant bien connus.

J'ai vraiment envie d'en parler, mais je veux attendre de faire la semaine sans sucre avant.

giphy (8).gif

Une chose est certaine, si vous voulez faire un petit jeûne de sucre, vous allez devoir couper pratiquement toutes les céréales (les grains entiers sont pas siiiii pires.)

Il suffit de regarder l'indice glycémique des céréales pour comprendre le problème. En gros, l'indice glycémique indique l'impact qu'a un aliment sur votre glycémie (le taux de glucose dans votre sang) dans les deux heures qui suivent sa consommation.

Le pain blanc, qui a un indice de 100, est considéré à la fois comme la référence du classement... Et comme un exemple de glucose pur...

Conclusion

Si vous souhaitez évaluer l'impact des céréales sur votre santé, je vous conseille de suivre les étapes suivantes:

1) Coupez les céréales pendant 30 jours

Assurez-vous toutefois de manger des fibres sous la forme de fruits et de légumes.

Si 100% de votre diète c'est des grilled-cheeses, et que vous faites juste enlever le pain, vous allez avoir des carences.

Je vous conseille aussi de garder un journal et de noter comment vous vous sentez pendant l'expérience. Si c'est le meilleur 30 jours de votre vie, y'a peut-être un lien.

Dans tous les cas, ça va donner un peu de temps à votre intestin pour récupérer.

T'ES PAS GAME: De couper tout ce qui est transformé.

2) Réintégrer une version bio des céréales, une à la fois

Et notez leur impact sur votre bien-être.

Peut-être que le quinoa vous fait gonfler...

Peut-être que le riz blanc vous rassasie seulement pendant une heure... (C'est mon cas)

Peut-être que le blé vous donne mal à la tête... (Brain Fog)

C'est différent pour chaque humain.

3) Faites la paix avec les céréales

Prenez une grande inspiration, et serrez un pita dans vos bras.

giphy-downsized-large.gif

Parce que maintenant, vous avez tout ce qu'il faut pour prendre une décision vis-à-vis la quantité et la nature des céréales que vous souhaitez intégrer dans votre diète.

Mais malgré tout, si j'étais vous, j'en mangerais pas constamment.

4) Faites des jeûnes de céréales un fois de temps en temps

C'est difficile de dire à quel moment l'humain a commencé à manger des céréales, mais certaines preuves semblent indiquer que nos ancêtres en mangeant v'là quatre millions d'années...

Ça fait beaucoup de gluten.

La différence, c'est qu'il était turbo bio, et que nos ancêtres n'en mangeaient pas 3 fois par jour pendant 50 ans.

Ils en mangeait, jusqu'à tout récemment, en automne (après la récolte) et pendant l'hiver.

That's it.

Avant tous les guides alimentaires, on mangeait les plantes qui poussait dans notre environnement selon la saison.

Pas de bagel en juillet, et pas de framboises en février.

L'astuce, c'est peut-être juste de recommencer à manger comme ça.

...

Ooooooooou de manger des muffins vegan sans gluten.

J'aime ça moi les muffins.


Lectures supplémentaires

52 RamasseVince Simar